Finalistes

Chantal Cadieux

Prix Hommage

Sa grande contribution, depuis 40 ans, au développement et au rayonnement de la danse en Acadie

Le nom de Chantal Cadieux est intimement lié au développement et au rayonnement de la danse en Acadie. Originaire de Moncton, cette danseuse et chorégraphe est une véritable figure de proue de la danse au Nouveau-Brunswick. D’aussi loin qu’elle se rappelle, cette forme d’art a toujours été au cœur de son univers. Depuis plus de 40 ans, avec passion, cette artiste poursuit un objectif dont elle n’a jamais dévié : rendre la danse accessible au plus grand nombre de personnes et démystifier cette forme d’art, qui à l’époque était plutôt méconnue du public faute d’une tradition de danse contemporaine bien établie en Acadie. Avec plus d’une centaine de chorégraphies à son actif, Chantal a acquis une renommée enviable à l’échelle nationale et internationale. C’est en 1979, à Moncton, que Chantal Cadieux fonde les Productions DansEncorps, la première compagnie de danse francophone au Nouveau-Brunswick, reconnue pour ses nombreuses productions empreintes d’une grande originalité. La même année, elle met sur pied l’école DansEncorps, devenue une référence en matière d’enseignement de la danse. L’école est très fière d’avoir développé, au fil des ans, un programme préprofessionnel unique au Canada. En 2005, Chantal a créé le Festival de danse en Atlantique, le plus grand événement de danse professionnelle des provinces de l’Atlantique, qui attire annuellement les passionnés de danse de tous les styles et de tous les niveaux. Elle assure depuis la direction artistique de l’événement. Chantal Cadieux est une diplômée de la Royal Academy of Dance de Toronto. Elle a aussi fréquenté l’École de danse Hélène Mansio à Aix-en-Provence, le Ballet national du Canada, l’Université de Montréal, la Duke University en Caroline du Nord et le Bates College au Maine. Toujours à l’affût des nouveaux courants, elle n’a cessé de se perfectionner et de participer à des formations et à des classes de maître, que ce soit en danse classique, en danse contemporaine ou encore en éducation somatique. Même si la volonté première de cette artiste a toujours été de danser et de chorégraphier, l’enseignement a occupé une place importante dans son parcours professionnel. Elle a formé plusieurs générations de danseuses, danseurs et artistes de la scène. À l’Université de Moncton, elle a été professeure d’expression corporelle et de mouvement au Département d’art dramatique, en plus de donner des cours dans le programme d’éducation physique de l’École de kinésiologie et de loisir. Engagée au sein de la communauté, elle a été l’une des membres fondatrices du Centre culturel Aberdeen de Moncton. Elle a siégé à plusieurs comités et regroupements à l’échelle tant provinciale que nationale, qu’il s’agisse de l’Assemblée canadienne de la danse ou encore de l’Association canadienne des organismes professionnels de la danse. Elle a participé à des jurys notamment pour le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick et les Jeux de la Francophonie. Le talent et les réalisations de Chantal Cadieux ont été reconnus à plusieurs reprises. En plus d’avoir obtenu de nombreuses bourses de création, elle a été récipiendaire du Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence en danse du Nouveau-Brunswick, du prix Racine du Conseil provincial des sociétés culturelles du Nouveau-Brunswick et du prix RADARTS-ROSEQ dans le cadre de la FrancoFête en Acadie.

Prix Hommage

Chantal Cadieux

Sa grande contribution, depuis 40 ans, au développement et au rayonnement de la danse en Acadie

Le nom de Chantal Cadieux est intimement lié au développement et au rayonnement de la danse en Acadie. Originaire de Moncton, cette danseuse et chorégraphe est une véritable figure de proue de la danse au Nouveau-Brunswick. Depuis plus de 40 ans, avec passion, cette artiste poursuit un objectif dont elle n’a jamais dévié : rendre la danse accessible au plus grand nombre de personnes et démystifier cette forme d’art, qui à l’époque était plutôt méconnue du public faute d’une tradition de danse contemporaine bien établie en Acadie. Avec plus d’une centaine de chorégraphies à son actif, Chantal a acquis une renommée enviable à l’échelle nationale et internationale. C’est en 1979, à Moncton, que Chantal Cadieux fonde les Productions DansEncorps, la première compagnie de danse francophone au Nouveau-Brunswick, reconnue pour ses nombreuses productions empreintes d’une grande originalité. La même année, elle met sur pied l’école DansEncorps, devenue une référence en matière d’enseignement de la danse. L’école est très fière d’avoir développé, au fil des ans, un programme préprofessionnel unique au Canada. En 2005, Chantal a créé le Festival de danse en Atlantique, le plus grand événement de danse professionnelle des provinces de l’Atlantique, qui attire annuellement les passionnés de danse de tous les styles et de tous les niveaux.Toujours à l’affût des nouveaux courants, elle n’a cessé de se perfectionner et de participer à des formations et à des classes de maître, que ce soit en danse classique, en danse contemporaine ou encore en éducation somatique. Elle a formé plusieurs générations de danseuses, danseurs et artistes de la scène. À l’Université de Moncton, elle a été professeure d’expression corporelle et de mouvement au Département d’art dramatique, en plus de donner des cours dans le programme d’éducation physique de l’École de kinésiologie et de loisir. Engagée au sein de la communauté, elle a été l’une des membres fondatrices du Centre culturel Aberdeen de Moncton. Elle a siégé à plusieurs comités et regroupements à l’échelle tant provinciale que nationale, qu’il s’agisse de l’Assemblée canadienne de la danse ou encore de l’Association canadienne des organismes professionnels de la danse. Elle a participé à des jurys notamment pour le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick et les Jeux de la Francophonie. Le talent et les réalisations de Chantal Cadieux ont été reconnus à plusieurs reprises.

Artiste de l’année en arts médiatiques

Artiste de l’année en arts médiatiques

Gracia Couturier

Photo: Dolores Breau MPA

Scénarisation, Conséquences

Écrivaine primée, Gracia Couturier s’adonne à l’écriture sous toutes ses formes. C’est en tant que scénariste qu’elle a signé Conséquences, une série dramatique de six épisodes produite et tournée dans le Sud-Est du Nouveau-Brunswick, et diffusée sur ICI ARTV et sur ICI Radio-Canada Télé. Dans cette œuvre bouleversante, Gracia raconte l’histoire de deux familles profondément ébranlées qui se déchirent dans la foulée d’une agression sexuelle qui secoue toute la ville. La scénariste explore dans ce drame psychologique les zones d’ombre des personnages qu’elle a créés afin de mettre en lumière les conséquences qu’entraînent leurs actions. Émotions fortes assurées.

Aube Giroux

Photo: Addie Burkam

Réalisation et scénarisation, Modifié

Dans Modifié, son premier long métrage, Aube Giroux examine les enjeux éthiques et environnementaux des politiques agroalimentaires. Tourné sur une période de 10 ans, le film suit les luttes populaires pour l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés et met en lumière la relation étroite entre l’industrie de la biotechnologie et les gouvernements. Modifié est ancré dans l’histoire émouvante de la relation entre la réalisatrice et sa mère, une jardinière prolifique, semencière et activiste alimentaire, qui se battait contre le cancer au moment où le film était en production. Mêlant habilement enquête sociopolitique et chronique familiale intime, archives, animation et narration, Modifié informe autant qu’il émeut, tout en faisant le point sur cette question de santé publique.

Patricia Léger

Photo: Denis Duquette

Scénarisation, À la valdrague

Il existe dans la tête de Patricia Léger une petite communauté acadienne pittoresque nommée Saint-Prospère, dont les habitants sont également le fruit de son imagination et prennent vie dans la télésérie À la valdrague, diffusée sur ICI ARTV et ICI Radio-Canada Télé. Il s’agit d’une première expérience d’écriture télévisuelle pour la scénariste, qui joue également le rôle de Rita Melanson, personnage principal de cette comédie de situation. Rita est l’aboutissement de l’évolution d’un personnage créé il y plusieurs années par Patricia. La scénariste s’est inspirée de ses années vécues dans son Memramcook natal et dans un petit village de la Colombie-Britannique pour nous offrir un monde plein d’humour et d’humanité.

Gracia Couturier

Photo: Dolores Breau MPA

Scénarisation, Conséquences

Écrivaine primée, Gracia Couturier s’adonne à l’écriture sous toutes ses formes. C’est en tant que scénariste qu’elle a signé Conséquences, une série dramatique de six épisodes produite et tournée dans le Sud-Est du Nouveau-Brunswick, et diffusée sur ICI ARTV et sur ICI Radio-Canada Télé.

Aube Giroux

Photo: Addie Burkam

Réalisation et scénarisation, Modifié

Dans Modifié, son premier long métrage, Aube Giroux examine les enjeux éthiques et environnementaux des politiques agroalimentaires. Tourné sur une période de 10 ans, le film suit les luttes populaires pour l’étiquetage des aliments génétiquement modifiés.

Patricia Léger

Photo: Denis Duquette

Scénarisation, À la valdrague

Il existe dans la tête de Patricia Léger une petite communauté acadienne pittoresque nommée Saint-Prospère, dont les habitants sont également le fruit de son imagination et prennent vie dans la télésérie À la valdrague, diffusée sur ICI ARTV et ICI Radio-Canada Télé. Il s’agit d’une première expérience d’écriture télévisuelle pour la scénariste.

artiste de l'année en Arts Visuels

artiste de l'année en Arts Visuels

Herménégilde Chiasson

Photo: Marcia Babineau

Exposition: Depuis 50 ans/For 50 years

Pour marquer les 50 ans de carrière d’Herménégilde Chiasson, la Galerie d’art Beaverbrook a présenté l’exposition Depuis 50 ans/For 50 Years, une rétrospective de l’œuvre de cet artiste multidisciplinaire. Une œuvre marquante pour chacune des 50 premières années de sa carrière. La sélection des œuvres reflète la richesse et la complexité de sa pratique artistique, à commencer par sa première exposition en 1967. L’exposition raconte un pan de l’histoire de l’artiste, mais aussi de l’art de l’Acadie. Elle illustre la diversité des esthétiques, de la recherche et des techniques qui ont marqué le travail de l’artiste durant un demi-siècle.

Yvon Gallant

Photo: Daniel Chiasson

Série: Portraits

Des portraits sans visages: voilà la signature du peintre Yvon Gallant, qui fait de lui un artiste unique en son genre. Dans sa série Portraits, qu’il a amorcée lors d’une résidence d’artiste dans la Péninsule acadienne et qui s’est poursuivie dans la région de Moncton, Yvon est allé à la rencontre de gens connus dans leur milieu ou dans la communauté acadienne en général. Avant de se lancer dans la création, l’artiste tient une rencontre d’environ une heure avec son sujet, question de découvrir, de trouver un geste, une impression, une émotion qu’il pourra rendre sur la toile. Les tableaux de l’exposition incorporent les couleurs vives et les formes simples qui caractérisent l’artiste. Réunis sur un seul mur, ces portraits sont si intenses que, même sans visage, on en vient à se demander : qui regarde qui?

André Lapointe

Photo: M. Gautreau

Installation, Petite topographie gaspésienne: Tlapataqanji'jg

Magicien des formes et du mouvement, André Lapointe continue de nous surprendre avec ses œuvres sculpturales. Dans son installation in situ Petite topographie gaspésienne, réalisée à Carleton-sur-Mer, il exploite, comme à son habitude, des matériaux locaux – dans ce cas-ci le marbre – en s’inspirant du relief côtier de la Gaspésie. Dans la municipalité voisine, à Nouvelle, l’artiste a préparé une deuxième installation qui découle de la première : Tlapatatantjitjg. Ici, les pierres – de marbre également – sont transformées et polies. André réussit à porter un regard nouveau sur leur formation et à en dévoiler toute la richesse dans cette œuvre qui marque le passage du temps.

Herménégilde Chiasson

Photo: Marcia Babineau

Exposition: Depuis 50 ans/For 50 years

Pour marquer les 50 ans de carrière d’Herménégilde Chiasson, la Galerie d’art Beaverbrook a présenté l’exposition Depuis 50 ans/For 50 Years. Une œuvre marquante pour chacune des 50 premières années de sa carrière. La sélection des œuvres reflète la richesse et la complexité de sa pratique artistique, à commencer par sa première exposition en 1967.

Yvon Gallant

Photo: Daniel Chiasson

Série: Portraits

Des portraits sans visages: voilà la signature du peintre Yvon Gallant, qui fait de lui un artiste unique en son genre. Dans sa série Portraits, Yvon est allé à la rencontre de gens connus dans la communauté. Avant de se lancer dans la création, l’artiste tient une rencontre d’environ une heure avec son sujet, question de découvrir, de trouver un geste, une impression, une émotion qu’il pourra rendre sur la toile.

André Lapointe

Photo: M. Gautreau

Installation Petite topographie gaspésienne : Tlapataqanji’jg

Magicien des formes et du mouvement, André Lapointe continue de nous surprendre avec ses œuvres sculpturales. Dans son installation in situ Petite topographie gaspésienne, réalisée à Carleton-sur-Mer, il exploite le marbre en s’inspirant du relief côtier. À Nouvelle, l’artiste a préparé une deuxième installation : Tlapatatantjitjg.

Artiste de l'année en danse/Arts du cirque

Artiste de l'année en danse/Arts du cirque

Stéphanie Belanger

Photo: Rachelle Richard-Léger

Direction artistique et mise en scène, le fil d'Ariane

Stéphanie Belanger est la directrice artistique, metteuse en scène et scénographe du spectacle Le fil d’Ariane, un voyage imaginaire mariant le cirque et le théâtre et destiné à un public de tous âges. Réunissant six interprètes, la coproduction de Circus Stella a été présentée dans les sentiers du Jardin botanique du Nouveau-Brunswick en 2018. Un univers mystique et enchanteur où manipulation du feu, danse aérienne et acrobaties se déploient dans six tableaux sur un parcours de deux kilomètres. Le fil d’Ariane, c’est le mythe grec revisité par Stéphanie de façon poétique. Nous plongeons, avec Ariane, au cœur du labyrinthe à la découverte de notre enfant intérieur et du sens de l’émerveillement.

Julie Duguay

Photo: Rachelle Richard-Léger

Direction artistique et interprétation, Horizon vertical

Julie Duguay innove encore une fois avec Horizon Vertical, le premier spectacle d’échasses contemporaines au Canada. Habituellement cachées, les échasses sont ici dévoilées comme les prothèses qu’elles sont pour devenir un objet esthétique en soi, le thème central d’une exploration chorégraphique, acrobatique et poétique unique en son genre. Initiatrice, directrice artistique et l’une des interprètes d’Horizon Vertical, Julie Duguay propose un parcours où, au lieu de continuellement chercher son propre équilibre, l’échassier s’appuie sur un autre pour trouver la stabilité, mais au prix d’en devenir dépendant. Les six échassiers qui se produisent devant nous nous offrent une image à la fois stable, mais aussi d’une grande fragilité.

Jalianne Li

Photo: Rachelle Richard-Léger

Interprétation Zooocahédron

D’abord danseuse contemporaine, Jalianne Li a ajouté à son expertise la manipulation d’échasses à quatre pattes. En intégrant dans cet heureux mariage les mouvements du visage et en explorant comment ceux-ci peuvent modifier ou diriger le corps, Jalianne a donné naissance à Ackrytho. Il s’agit d’une créature majestueuse, maternelle et menaçante. Elle a un tempérament doux mais parfois, quand elle se sent menacée, elle frappe le sol avec ses longues pattes comme des coups de couteau. Ackrytho, qu’on a pu voir dans le spectacle Zooocahédron, de Circus Stella, n’est qu’un début. Jalianne souhaite créer d’autres personnages inspirés de la même démarche. Une artiste qui s’impose de plus en plus par son originalité et son intensité.

Stéphanie Bélanger

Photo: Rachelle Richard-Léger

Direction artistique et mise en scène, le fil d'Ariane

Stéphanie Belanger est la directrice artistique, metteuse en scène et scénographe du spectacle Le fil d’Ariane, un voyage imaginaire mariant le cirque et le théâtre. Réunissant six interprètes, la coproduction de Circus Stella a été présentée dans les sentiers du Jardin botanique du Nouveau-Brunswick en 2018.

Julie Duguay

Photo: Rachelle Richard-Léger

Direction artistique et interprétation, Horizon vertical

Julie Duguay innove avec le premier spectacle d’échasses contemporaines au Canada. Habituellement cachées, les échasses sont ici dévoilées pour devenir un objet esthétique en soi, le thème central d’une exploration chorégraphique, acrobatique et poétique unique en son genre.

Jalianne Li

Photo: Rachelle Richard-Léger

Interprétation Zooocahédron

D’abord danseuse contemporaine, Jalianne Li a ajouté à son expertise la manipulation d’échasses à quatre pattes. En intégrant dans cet heureux mariage les mouvements du visage et en explorant comment ceux-ci peuvent modifier ou diriger le corps, Jalianne a donné naissance à Ackrytho.

Artiste de l'année en littérature

Artiste de l'année en littérature

Daniel H. Dugas et Valerie Leblanc

Photo: Leblanc/Dugas

Poésie, Everglades

Daniel H. Dugas et Valerie LeBlanc ont sillonné le parc national des Everglades, en Floride, afin de témoigner, à leur façon, des effets de la présence humaine sur le milieu naturel et des traces qu’elle y laisse. De cette exploration est né Everglades, un essai poétique bilingue comprenant de magnifiques œuvres photographiques, publié aux Éditions Prise de parole. Le tandem signe avec cette œuvre une ode à la beauté, à la fragilité et à la résilience d’une nature aux prises avec une espèce envahissante : la nôtre. « Quand la dernière espèce aura disparu que restera-t-il à documenter? »

Jonathan Roy

Photo: Joanie Roy

Poésie, Savèches à fragmentation

Jonathan Roy est très actif sur la scène littéraire du Nouveau-Brunswick. Il compte également parmi les jeunes poètes les plus en vue au sein de la francophonie. Jonathan a été l’un des invités d’honneur de la 20e édition du Festival de la poésie de Montréal. Son second recueil de poésie se déploie autour de l’image de la savèche, mot acadien qui désigne un papillon de nuit. Savèches à fragmentation, publié aux Éditions Perce-Neige, pose un regard critique sur les écueils qui guettent la génération Y avec la présence grandissante de la pollution numérique. Comment dire l’ère numérique et le XXIe siècle tout en définissant l’acadianité et la réalité rurale?

Réjean Roy

Photo: Nicole Godin Roy

Illustrations, B pour Bayou

Mon premier est la première consonne de l’alphabet. Mon deuxième est une préposition de quatre lettres. Mon troisième est une étendue marécageuse de la Louisiane. Mon tout est B pour bayou : un abécédaire cadien, illustré par Réjean Roy. Cet ouvrage s’inscrit dans un mouvement populaire qui vise à maintenir la langue cadienne bien vivante et à montrer sa richesse et sa pertinence aujourd’hui. Réjean a produit des images aux couleurs chaudes comme le climat louisianais pour accompagner le vocabulaire original et inusité contenu dans cet abécédaire. Ce faisant, il représente avec brio la diversité des gens de l’Acadie du Sud et le paysage typique de ce pays, dans un concept qui rappelle le carnet d’artiste ou du botaniste partant à la découverte.

Daniel H. Dugas et Valerie Leblanc

Photo: Leblanc/Dugas

Poésie, Everglades

Daniel H. Dugas et Valerie LeBlanc ont sillonné le parc national des Everglades, afin de témoigner des effets de la présence humaine sur le milieu naturel. De cette exploration est né Everglades, un essai poétique bilingue comprenant de magnifiques œuvres photographiques.

Jonathan Roy

Photo: Joanie Roy

Poésie, Savèches à fragmentation

Jonathan Roy est très actif sur la scène littéraire du Nouveau-Brunswick. Son second recueil de poésie se déploie autour de l’image de la savèche, mot acadien qui désigne un papillon de nuit. Savèches à fragmentation, pose un regard critique sur les écueils qui guettent la génération Y.

Réjean Roy

Photo: Nicole Godin Roy

Illustrations, B pour Bayou

B pour bayou, un abécédaire cadien illustré par Réjean Roy, s’inscrit dans un mouvement populaire qui vise à maintenir la langue cadienne bien vivante et à montrer sa richesse. Réjean a produit des images aux couleurs chaudes pour accompagner le vocabulaire original et inusité contenu dans cet abécédaire.

Artiste de l'année en musique

Artiste de l'année en musique

Simon Daniel

Photo: LePetitRusse

Album, Nightcrawler

Simon Daniel est un oiseau nocturne. Il écrit ses chansons surtout la nuit. Et c’est de la nuit que Nightcrawler a surgi, tout droit des marais de Moncton, avec ses sonorités d’une Acadie urbaine et intemporelle. Artiste à la voix singulière, Simon explore la thématique du laisser-aller, de la folie, de la perte de contrôle et de l’anxiété. Pour l’oiseau de nuit, personnage conducteur de Nightcrawler, cet espace de temps représente la liberté, tandis que le jour évoque les responsabilités à assumer. Le désordre versus l’ordre. Introspectif sans être autobiographique, le premier album complet de l’artiste flirte avec la pop alternative et se signale par des envolées planantes qui côtoient des grooves trip hopesques.

Isabelle Cyr

Photo: Olivier Lamarre

Album, Brûle sur mes lèvres

Avec son album Brûle sur mes lèvres, Isabelle Cyr signe une œuvre moderne, tout en finesse et en élégance, qui touche droit au cœur. Un opus poétique et mélodique audacieux qui alterne entre la chanson d’auteur, la musique classique et la musique populaire. Les textes d’Isabelle racontent l’être humain dans ses forces et ses faiblesses, mais toujours avec la touche d’espoir qui caractérise l’auteure-compositrice-interprète. Sa voix chaude et réconfortante est rehaussée par des accompagnements de piano, de violoncelle, de percussions, de contrebasse et d’un quatuor à cordes. Un voyage singulier où l’on retrouve toute la passion et la douceur de l’artiste.

Pierre Guitard

Photo: LePetitRusse

Album, Tuer la bête jusqu'à dimanche

Le premier album de Pierre Guitard, Tuer la bête jusqu’à dimanche, a été principalement inspiré par la perte, le départ et la fin. Des textes introspectifs empreints de sensibilité, de franc-parler et d’une poésie simple mais percutante racontent les déboires du quotidien, la peur de devenir adulte et celle d’aimer ou de se laisser aimer. Pour cet album regroupant 10 titres, l’auteur-compositeur-interprète a voulu prendre ses distances par rapport au folk pour s’orienter vers un son qui s’apparente au shoegaze pop. Il en résulte une chasse à la bête où le réalisme de la vie est dépeint avec une authenticité touchante.

Simon Daniel

Photo: LePetitRusse

Album, Nightcrawler

Simon Daniel est un oiseau nocturne. C’est de la nuit que Nightcrawler a surgi avec ses sonorités d’une Acadie urbaine et intemporelle. Artiste à la voix singulière, Simon explore la thématique du laisser-aller, de la folie, de la perte de contrôle et de l’anxiété.

Isabelle Cyr

Photo: Olivier Lamarre

Album, Brûle sur mes lèvres

Avec son album Brûle sur mes lèvres, Isabelle Cyr signe une œuvre moderne, tout en finesse et en élégance. Un opus poétique et mélodique audacieux qui alterne entre la chanson d’auteur, la musique classique et la musique populaire. Les textes d’Isabelle racontent l’être humain dans ses forces et ses faiblesses, mais toujours avec la touche d’espoir d'Isabelle

Pierre Guitard

Photo: LePetitRusse

Album, Tuer la bête jusqu'à dimanche

Le premier album de Pierre Guitard, Tuer la bête jusqu’à dimanche, a été principalement inspiré par la perte, le départ et la fin. Des textes introspectifs empreints de sensibilité, de franc-parler et d’une poésie simple mais percutante racontent les déboires du quotidien, la peur de devenir adulte et celle d’aimer ou de se laisser aimer.

Artiste de l'année en théâtre

Artiste de l'année en théâtre

Marcia Babineau

Photo: Herménégilde Chiasson

Mise en scène, Winslow

La déportation du peuple acadien a été racontée de multiples façons, mais jamais comme a réussi à le faire Winslow, l’œuvre théâtrale à grand déploiement produite par le théâtre l’Escaouette. Le résultat est une réflexion très actuelle au sujet des effets de ce drame sur l’inconscient collectif acadien. La mise en scène de Marcia Babineau du texte éclaté d’Herménégilde Chiasson, appuyée par une multitude de collaborateurs, fait de Winslow un moment marquant de la dramaturgie acadienne. Jouant sur diverses conventions et mettant à profit des procédés variés alliant jeu réaliste, marionnettes, musique, chanson, poésie et projections multimédias, Marcia Babineau a su tisser avec finesse et expertise une expérience théâtrale magique qui a enchanté le public.

Marc-André Charron

Photo: Marjorie Guindon

Mise en scène et direction de création, Overlap

Inspiré par un spectacle qu’il avait vu en Côte d’Ivoire, Marc-André Charron avait un désir brûlant de présenter une pièce faite par et pour Moncton, qui allait brasser la cage. Les textes de Céleste Godin lui ont permis de provoquer un petit séisme théâtral : Overlap. Mise en scène par Marc-André, cette production de Satellite Théâtre est à la fois une lettre d’amour et une critique sans complaisance qu’adresse un groupe de jeunes à leur ville. La pièce, qui se divise en plusieurs tableaux, fusionne le mouvement à une parole forte, défendue en chiac par un chœur tragique à cinq voix. Du théâtre de haute voltige, ni poli, ni tranquille.

Christian Essiambre

Photo: Annie Éthier

Interprétation et coécriture, Triptyque acadien

Trois regards autofictionnels sur le déracinement, où défilent toute une galerie de personnages. Une œuvre théâtrale étonnante résultant de 10 ans d’exploration et produite par les théâtres Sortie de Secours et l’Escaouette. Le triptyque des exils, c’est un véritable marathon théâtral pour Christian Essiambre, qui joue pendant plus de cinq heures dans les trois tableaux qu’il a coécrits avec ses comparses : Les trois exils de Christian E., Le long voyage de Pierre-Guy B. et L’incroyable légèreté de Luc L. Christian se démarque par son jeu physique et son habileté à nous transporter avec humour, profondeur et humanité dans les univers d’êtres extrêmement attachants et bouleversants.

Marcia Babineau

Photo: Herménégilde Chiasson

Mise en scène, Winslow

La déportation du peuple acadien a été racontée de multiples façons, mais jamais comme a réussi à le faire Winslow, l’œuvre théâtrale à grand déploiement produite par le théâtre l’Escaouette. La mise en scène de Marcia Babineau du texte éclaté d’Herménégilde Chiasson met à profit des procédés variés alliant jeu réaliste, marionnettes, musique, chanson, poésie et projections multimédias.

Marc-André Charron

Photo: Marjorie Guindon

Mise en scène et direction de création, Overlap

Inspiré par un spectacle qu’il avait vu en Côte d’Ivoire, Marc-André avait un désir brûlant de présenter une pièce qui allait brasser la cage. Les textes de Céleste Godin lui ont permis de provoquer un petit séisme théâtral : Overlap. À la fois une lettre d’amour et une critique sans complaisance qu’adresse un groupe de jeunes à leur ville.

Christian Essiambre

Photo: Annie Éthier

Interprétation et coécriture, Triptyque acadien

Une œuvre théâtrale étonnante résultant de 10 ans d’exploration et produite par les théâtres Sortie de Secours et l’Escaouette. Le triptyque des exils, c’est un véritable marathon théâtral pour Christian Essiambre, qui se démarque par son habileté à nous transporter avec humour, profondeur et humanité .

Artiste de l'Acadie du Québec

Artiste de l'Acadie du QUébec

Geneviève d'ortun

Photo: Karine Wade Image

Conception, composition et réalisation de l'environnement sonore, Horizon vertical

Après avoir habité, fait carrière en musique et enseigné en Acadie, Geneviève D’Ortun réside maintenant à Montréal. Mais elle n’a jamais rompu ses liens avec l’Acadie. Elle a signé l’environnement sonore de plusieurs productions d’ici, dont Horizon Vertical, spectacle d’échasses contemporaines produit par Circus Stella, une étonnante expérience physique, visuelle et sonore. Si le spectacle brillait par son originalité, l’environnement sonore imaginé par Geneviève était tout aussi brillant. Geneviève a exploité avec brio les sons provenant des échasses mêmes et les a transformés en musique expérimentale, électroacoustique, tango, musique moyen-orientale, swing et musique médiévale.

André-Carl Vachon

Photo: Julia Marois

Roman jeunesse, raconte-moi la déportation des Acadiens

Avec sa plume minutieuse et sa passion pour l’histoire, André-Carl Vachon nous fait découvrir plusieurs facettes de l’épopée acadienne. Et il le fait à un rythme impressionnant : sept livres de 2014 à 2019. Son dernier, Raconte-moi la déportation des Acadiens, est un roman jeunesse publié aux éditions Petit Homme et utilisé par plusieurs enseignants comme outil pédagogique. Suivant le parcours d’une famille fictive – Marie, Jean et leurs 10 enfants –, le roman fait vivre aux jeunes lecteurs et lectrices les épreuves inimaginables de l’exil forcé, mais aussi la résilience de cette famille et du peuple acadien. La seconde partie du roman trace un historique de l’Acadie. André-Carl réussit un tour de force en simplifiant, pour un jeune public, une histoire d’une grande complexité.

Bruno Gagnon

Photo: Rachelle Richard-Léger

Interprétation, Horizon Vertical ; Cocréation et interprétation, Déplacer les idées

Artiste de rue, artiste de cirque et danseur, Bruno Gagnon s’est produit ici et là dans les Amériques et en Europe. Il a été cofondateur de Lézardom et deLaboKracBoom, deux compagnies québécoises qui fusionnent art de la rue, art du cirque, danse et théâtre physique. Puis, il a apporté son expertise en Acadie. L’une des créations de LaboKracBoom, Déplacer les idées – un spectacle déambulatoire tout en démesure et en poésie –, a été présentée à Dieppe lors du festival ImaginAIR en 2018, un événement coordonné par Circus Stella de Moncton, dont Bruno Gagnon est l’un des membres fondateurs. L’artiste était également l’un des échassiers dans Horizon Vertical, le premier spectacle d’échasses contemporaines produit par Circus Stella, dont la première mondiale a eu lieu à Moncton.

Geneviève d'ortun

Photo: Karine Wade Image

Conception, composition et réalisation de l'environnement sonore, Horizon vertical

Geneviève D’Ortun réside maintenant à Montréal. Elle s'est démarquée par son travail sur Horizon Vertical, spectacle d’échasses contemporaines produit par Circus Stella. Exploitant avec brio les sons provenant des échasses mêmes et les a transformés en musique expérimentale, électroacoustique, tango, musique moyen-orientale, swing et musique médiévale, l'originalité du spectacle brille autant que la sienne.

André-Carl Vachon

Photo: Julia Marois

Roman jeunesse, raconte-moi la déportation des Acadiens

Avec sa plume minutieuse et sa passion pour l’histoire, André-Carl Vachon nous fait découvrir plusieurs facettes de l’épopée acadienne. Et il le fait à un rythme impressionnant : sept livres de 2014 à 2019. Son dernier, Raconte-moi la déportation des Acadiens, est utilisé par plusieurs enseignants comme outil pédagogique et fait vivre aux jeunes lecteurs et lectrices les épreuves inimaginables de l’exil forcé, mais aussi la résilience de cette famille et du peuple acadien.

Bruno Gagnon

Photo: Rachelle Richard-Léger

Interprétation, Horizon Vertical ; Cocréation et interprétation, Déplacer les idées

Artiste de rue, artiste de cirque et danseur, Bruno Gagnon s’est produit dans les Amériques et en Europe avant d'apporter son expertise en Acadie. L’une des créations de LaboKracBoom, Déplacer les idées – un spectacle déambulatoire tout en démesure et en poésie –, a été présentée à Dieppe lors du festival ImaginAIR en 2018. L’artiste était également l’un des échassiers dans Horizon Vertical, le premier spectacle d’échasses contemporaines produit par Circus Stella, dont la première mondiale a eu lieu à Moncton.

ARTISTE S'ÉTANT LE PLUS ILLUSTRÉ.E À L'EXTÉRIEUR DE L'ACADIE

Artiste s'étant le plus illustré.e à l'extérieur de l'Acadie

Aube giroux

Photo: Jacalyn Roland Photography

Réalisation et scénarisation, Modifié

Modifié, le quatrième film en carrière d’Aube Giroux et son premier long métrage, a été en sélection officielle dans plus de 70 festivals de films internationaux. Il a récolté une quinzaine de prix au Canada, aux États-Unis et en Europe. Dans cette production indépendante, la réalisatrice enquête sur l’étiquetage des organismes génétiquement modifiés, qui ne sont pas étiquetés au Canada et aux États-Unis alors qu’ils le sont dans 64 autres pays à travers le monde. Le film est ancré dans l’histoire émouvante de la relation entre la réalisatrice et sa mère, une jardinière prolifique, semencière et activiste alimentaire, qui se battait contre le cancer alors que le film était en production.

Les Hôtesses d'Hilaire

Photo: Marie-Claude Meilleur

Tournées de spectacles au Canada, en Europe et aux états-Unis

Depuis leur apparition sur la scène musicale, Les Hôtesses d’Hilaire ne cessent d’étonner et de conquérir un public de plus en plus grand. Leur folie jumelée à leur qualité artistique les a fait voyager dans de nombreux fuseaux horaires : un peu partout au Canada, en Louisiane, en Europe et même en Australie. Grâce à la force de leur musique et de leur performance, ces artistes réussissent à franchir la barrière de la langue. Ils comptent à leur actif près de 800 spectacles. Leur audacieuse création Viens avec moi a repoussé les limites de leur imagination et de leur originalité. Cet opéra rock a été encensé par la critique québécoise et acadienne. Les Hôtesses d’Hilaire : un groupe qui ose, qui étonne, qui choque, qui nous charme et qui, parfois, fout un peu le bordel. Et on en redemande!

Suzie Leblanc

Photo: Tara McMullen

Interprétation, Nicandro e Fileno et Mouvance; Direction musicale, l'italie baroque au féminin

Soprano au grand charisme, acclamée par les critiques pour sa présence lumineuse et la magie de sa voix, Suzie LeBlanc est devenue une étoile de la scène internationale, enchaînant les tournées et les enregistrements. Parmi ses prestations récentes, notons sa participation comme chanteuse et coproductrice de la première mondiale, version scénique, de l’opéra baroque Nicandro e Fileno présenté au Monument-National de Montréal devant 800 personnes. Elle a aussi séduit le public dans le spectacle multimédia Mouvance, inspiré d’un poème de Gérald Leblanc. En mars dernier, la soprano acadienne a dirigé son premier concert, L’Italie baroque au féminin, au pupitre du Studio de musique ancienne de Montréal.

Aube giroux

Photo: Jacalyn Roland Photography

Réalisation et scénarisation, Modifié

Modifié, le quatrième film en carrière d’Aube Giroux et son premier long métrage, a été en sélection officielle dans plus de 70 festivals de films internationaux. Dans cette production indépendante, la réalisatrice enquête sur l’étiquetage des organismes génétiquement modifiés, qui ne sont pas étiquetés au Canada et aux États-Unis alors qu’ils le sont dans 64 autres pays à travers le monde.

Les Hôtesses d'Hilaire

Photo: Marie-Claude Meilleur

Tournées de spectacles au Canada, en Europe et aux états-Unis

Depuis leur apparition sur la scène musicale, Les Hôtesses d’Hilaire ne cessent d’étonner et de conquérir un public de plus en plus grand. Leur unicité les a fait voyager dans de nombreux fuseaux horaires : un peu partout au Canada, en Louisiane, en Europe et même en Australie. Ils comptent à leur actif près de 800 spectacles. Leur audacieuse création Viens avec moi a repoussé les limites de leur imagination et de leur originalité.

Suzie Leblanc

Photo: Tara McMullen

Interprétation, Nicandro e Fileno et Mouvance; Direction musicale, l'italie baroque au féminin

Suzie LeBlanc est devenue une étoile de la scène internationale, grâce à son charisme et sa voix lumineuse. La soprano a su séduire le public comme chanteuse et coproductrice de l’opéra Nicandro e Fileno, présenté au Monument-National de Montréal, ainsi que dans le spectacle multimédia Mouvance. En mars dernier, la soprano a dirigé L’Italie baroque au féminin, son tout premier concert, au pupitre du Studio de musique ancienne de Montréal.

DÉCOUVERTE DE L'ANNÉE

Roland Daigle

Texte et illustrations Alerte à Richibouctou

La trajectoire du bédéiste Roland Daigle est marquée par la persévérance et la détermination. Issu de la génération Tintin, il rêvait, déjà enfant, d’être le Hergé acadien. Après des dizaines d’années à dessiner comme passe-temps, il plonge et perfectionne son art dans des écoles de Belgique, de Toronto et de Boston. Beaucoup de croquis plus tard, il réalise son rêve et publie sa première BD chez Bouton d’or Acadie : Alerte à Richibouctou, une histoire imaginaire inspirée de sa jeunesse et colorée par les récits d’un père vétéran de la Seconde Guerre mondiale.

Céleste Godin

Photo: Zoé Levesque

Auteure dramaturgique Cabaret Factum, Overlap et Confessions acadiennes

Que ce soit au théâtre, en poésie ou sur le Web, Céleste Godin s’est imposée comme une figure marquante de la scène culturelle et artistique. Overlap, sa première pièce de théâtre, produite par Satellite Théâtre, a connu un succès retentissant. Elle a participé comme auteure, interprète et animatrice au spectacle pluridisciplinaire Cabaret Factum, créé dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Céleste est également la « papesse » à l’origine du projet Confessions acadiennes, une expérience virtuelle sur Facebook où sont publiées sous le couvert de l’anonymat des réflexions fécondes sur l’Acadie.

Xavier Gould

Photo: Franky Photography

L’ensemble de ses œuvres pour « queerer l’Acadie »

Xavier Gould a bouleversé la scène culturelle acadienne avec son personnage-culte queer Jass-Sainte Bourque, « chasseuse de moose » et « faiseuse de bandeaux ». Très sollicité, le jeune comédien et humoriste a aussi mené de front plusieurs autres projets artistiques, comme étant la distribution de Cabaret Factum et d’Overlap. En tant qu’artiste, il s’est donné comme objectif de déconstruire les normes culturelles auxquelles il doit faire face en tant que personne queer en Acadie.

Roland Daigle

Texte et illustrations Alerte à Richibouctou

La trajectoire du bédéiste Roland Daigle est marquée par la persévérance et la détermination. Beaucoup de croquis plus tard, il réalise son rêve et publie sa première BD chez Bouton d’or Acadie : Alerte à Richibouctou.

Céleste Godin

Photo: Zoé Levesque

Auteure dramaturgique Cabaret Factum, Overlap et Confessions acadiennes

Que ce soit au théâtre, en poésie ou sur le Web, Céleste Godin s’est imposée comme une figure marquante de la scène culturelle et artistique. Overlap, sa première pièce de théâtre, produite par Satellite Théâtre, a connu un succès retentissant.

Xavier Gould

Photo: Franky Photography

L’ensemble de ses œuvres pour « queerer l’Acadie »

Xavier Gould a bouleversé la scène culturelle acadienne avec son personnage-culte queer Jass-Sainte Bourque, célèbre « chasseuse de moose » et « faiseuse de bandeaux ».Très sollicité, le jeune comédien et humoriste a aussi mené de front plusieurs autres projets artistiques. Entre autres, au théâtre, il a été de la distribution de Cabaret Factum et d’Overlap.

ÉVÉNEMENT/SPECtaCle de l'Année

Événement ou spectacle de l'année

Mouvance

Photo: Karen Trask

Suzie LeBlanc et Jérôme Blais Produit par Le Nouvel Opéra et le collectif Blais/LeBlanc

Mouvance est un spectacle multimédia mettant en vedette la soprano Suzie LeBlanc et la musique du compositeur Jérôme Blais sur des textes d’une dizaine de poètes acadien.ne.s contemporain.e.s. Tirant son inspiration du poème mouvance de Gérald Leblanc, le spectacle se veut une réflexion sur le thème du déracinement et de l’exil. Des orchestrations pour clarinette, guitare électrique, violoncelle et percussion accompagnent la voix envoûtante de Suzie LeBlanc dans cette production où la musique se mélange avec plusieurs formes d’art. Mouvance a été présenté au James Dunn Theatre d’Halifax et au Festival international Montréal/Nouvelles Musiques.

Tombées dans les interstices

Photo: Mathieu Léger

commissaire Elise Anne LaPlante, Organisée par la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen

Tombées dans les interstices : un regard actuel sur l’apport de quelques femmes artistes à l’Acadie contemporaine est une exposition d’envergure préparée par la commissaire Elise Anne LaPlante et présentée à la Galerie Louise-et-Reuben-Cohen en 2017 et au Musée historique du Madawaska en 2018. Exposition marquante dans le contexte de l’histoire de l’art en Acadie, elle met en lumière le travail de femmes artistes qui ont participé au développement d’une identité artistique contemporaine en Acadie dans les années 70 et 80. Mais encore plus, elle cherche à comprendre comment et pourquoi les femmes artistes qui ont contribué à cet essor artistique sont tombées dans l’oubli, dans les interstices de la mémoire collective.

L’opéra rock

Viens avec moi

Les Hôtesses d’Hilaire Produit par L-A be | Let Artists Be/Les Hôtesses d’Hilaire

En 2018, l’opéra rock Viens avec moi des Hôtesses d’Hilaire a frappé la scène artistique comme un ouragan de catégorie 5. Viens avec moi a été présenté en grande première au mythique Club Soda de Montréal comme spectacle d’ouverture du festival Coup de cœur francophone. Louangée par la critique, tant au Québec qu’en Acadie, cette œuvre qui regroupe sur scène 13 artistes se veut une critique de la société avec pour trame de fond la notion du succès, de l’authenticité et de l’exploitation commerciale. L’opéra rock aux sonorités psychédéliques a aussi été présenté à guichets fermés dans plusieurs villes du Nouveau-Brunswick et du Québec.

Mouvance

Photo: Karen Trask

Suzie LeBlanc et Jérôme Blais Produit par Le Nouvel Opéra et le collectif Blais/LeBlanc

Mouvance est un spectacle multimédia mettant en vedette la soprano Suzie LeBlanc et la musique du compositeur Jérôme Blais sur des textes d’une dizaine de poètes acadien.ne.s contemporain.e.s. Tirant son inspiration du poème mouvance de Gérald Leblanc, le spectacle se veut une réflexion sur le thème du déracinement et de l’exil. Des orchestrations pour clarinette, guitare électrique, violoncelle et percussion accompagnent la voix envoûtante de Suzie LeBlanc dans cette production où la musique se mélange avec plusieurs formes d’art. Mouvance a été présenté au James Dunn Theatre d’Halifax et au Festival international Montréal/Nouvelles Musiques.

Tombées dans les interstices

Photo: Mathieu Léger

commissaire Elise Anne LaPlante, Organisée par la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen

Tombées dans les interstices : un regard actuel sur l’apport de quelques femmes artistes à l’Acadie contemporaine est une exposition d’envergure préparée par la commissaire Elise Anne LaPlante et présentée à la Galerie Louise-et-Reuben-Cohen en 2017 et au Musée historique du Madawaska en 2018. Exposition marquante dans le contexte de l’histoire de l’art en Acadie, elle met en lumière le travail de femmes artistes qui ont participé au développement d’une identité artistique contemporaine en Acadie dans les années 70 et 80. Mais encore plus, elle cherche à comprendre comment et pourquoi les femmes artistes qui ont contribué à cet essor artistique sont tombées dans l’oubli, dans les interstices de la mémoire collective.

L’opéra rock

Viens avec moi

Les Hôtesses d’Hilaire Produit par L-A be | Let Artists Be/Les Hôtesses d’Hilaire

En 2018, l’opéra rock Viens avec moi des Hôtesses d’Hilaire a frappé la scène artistique comme un ouragan de catégorie 5. Viens avec moi a été présenté en grande première au mythique Club Soda de Montréal comme spectacle d’ouverture du festival Coup de cœur francophone. Louangée par la critique, tant au Québec qu’en Acadie, cette œuvre qui regroupe sur scène 13 artistes se veut une critique de la société avec pour trame de fond la notion du succès, de l’authenticité et de l’exploitation commerciale. L’opéra rock aux sonorités psychédéliques a aussi été présenté à guichets fermés dans plusieurs villes du Nouveau-Brunswick et du Québec.

Mouvance

Photo: Karen Trask

Suzie LeBlanc et Jérôme Blais Produit par Le Nouvel Opéra et le collectif Blais/LeBlanc

Mouvance est un spectacle multimédia mettant en vedette la soprano Suzie LeBlanc et la musique du compositeur Jérôme Blais. Tirant son inspiration du poème mouvance de Gérald Leblanc, le spectacle se veut une réflexion sur le thème du déracinement et de l’exil dans cette production où la musique se mélange avec plusieurs formes d’art.

Tombées dans les interstices

Photo: Mathieu Léger

commissaire Elise Anne LaPlante, Organisée par la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen

Tombées dans les interstices : un regard actuel sur l’apport de quelques femmes artistes à l’Acadie contemporaine est une exposition d’envergure préparée par la commissaire Elise Anne LaPlante. Exposition marquante dans le contexte de l’histoire de l’art en Acadie, elle met en lumière le travail de femmes artistes qui ont participé au développement d’une identité artistique contemporaine en Acadie dans les années 70 et 80.

L’opéra rock

Viens avec moi

Les Hôtesses d’Hilaire Produit par L-A be | Let Artists Be/Les Hôtesses d’Hilaire

En 2018, l’opéra rock Viens avec moi des Hôtesses d’Hilaire a frappé la scène artistique comme un ouragan. Louangée par la critique, tant au Québec qu’en Acadie, cette œuvre qui regroupe sur scène 13 artistes se veut une critique de la société avec pour trame de fond la notion du succès, de l’authenticité et de l’exploitation commerciale.

SOUTIEN AUX ARTS

Soutien aux arts

Beaubassin-est

Soutien au milieu artistique et culturel de Beaubassin-est

La Communauté rurale de Beaubassin-est a fait de la culture une priorité. Elle prend les moyens de promouvoir et de soutenir son secteur artistique. Beaubassin-est s’est dotée en 2015 d’une politique culturelle afin de bien planifier à long terme les services à offrir à la collectivité dans ce secteur. Ces services se déclinent de plusieurs façons, dont des subventions à l’organisation d’événements culturels, subventions qui ont quintuplé depuis 2016. Ses efforts ont permis, notamment, de préserver l’Église historique de Barachois, la plus ancienne église acadienne en bois encore debout, et de soutenir les nombreux organisateurs, artistes et activités culturelles de la région. L’effervescence de son milieu culturel confirme l’engagement de la Communauté de Beaubassin-est.

FJFNB

15e anniversaire d’Accros de la chanson

En 2005, en créant Accros de la chanson, la FJFNB posait un geste dont les retombées allaient être aussi imprévisibles qu’inestimables sur la scène musicale du Nouveau-Brunswick. Le concours musical, destiné aux auteurs-compositeurs-interprètes des écoles secondaires du Nouveau-Brunswick, est devenu une véritable école de formation où les finalistes découvrent les facettes de l’industrie : création, technique de scène, performance, production d’albums et relations avec les médias. Révélateur de talents, Accros de la chanson a servi de tremplin et a propulsé la carrière de nombreux artistes qui s’illustrent ici et au-delà de nos frontières.

Ville d'edmundston

Les arts au cœur de la ville

En mai 2018, la Ville d’Edmundston décidait de scinder en deux son Service des loisirs et de la culture afin de créer une section distincte vouée au soutien des artistes et des organismes culturels ainsi qu’à la diffusion de spectacles et autres activités artistiques. Cette restructuration est une autre preuve de l’engagement de la Ville dans le secteur des arts depuis plusieurs années : Temple de la renommée des arts, politique du 1 % pour l’intégration d’œuvres d’art aux constructions municipales, Centre des arts, programme d’ambassadeurs des arts. La Ville d’Edmundston fait figure d’exemple en faisant des artistes des partenaires dans la planification urbaine et le développement municipal.

Beaubassin-est

Soutien au milieu artistique et culturel de Beaubassin-est

La Communauté rurale de Beaubassin-est a fait de la culture une priorité. Beaubassin-est s’est dotée en 2015 d’une politique culturelle afin de bien planifier à long terme les services à offrir à la collectivité dans ce secteur. Ses efforts ont permis, notamment, de préserver l’Église historique de Barachois, et de soutenir les nombreux organisateurs, artistes et activités culturelles de la région.

FJFNB

15e anniversaire d’Accros de la chanson

En 2005, en créant Accros de la chanson, la FJFNB posait un geste dont les retombées allaient être importantes sur la scène musicale du Nouveau-Brunswick. Le concours musical, destiné aux auteurs-compositeurs-interprètes des écoles secondaires du Nouveau-Brunswick, est devenu une école de formation où les finalistes découvrent les facettes de l’industrie, et qui leur permet de lancer leur carrière musicale au Nouveau-Brunswick ainsi qu'ailleurs.

Ville d'edmundston

Les arts au cœur de la ville

En mai 2018, la Ville d’Edmundston décidait de scinder en deux son Service des loisirs et de la culture afin de créer une section distincte vouée au soutien des artistes et des organismes culturels. Cette restructuration est une autre preuve de l’engagement de la Ville dans le secteur des arts depuis plusieurs années. La Ville d’Edmundston fait figure d’exemple en faisant des artistes des partenaires dans la planification urbaine et le développement municipal.

SOUTIEN à la production artistique

Soutien à la production artistique

Joanne LeBlanc-Skyrie

Photo: Nicolas Blouin

L’ensemble de son travail de promotion et de diffusion des arts

La vie culturelle le long du littoral qui s’étend de Shediac à Cap-Pelé ne serait pas la même sans l’engagement de Joanne LeBLanc-Skyrie. Agente de la Société culturelle Sud-Acadie depuis 2006, on lui doit de multiples initiatives et projets liés aux arts, notamment des expositions, un festival d’art public, des spectacles musicaux, un festival de cinéma acadien et des lectures publiques. Joanne cherche aussi à promouvoir l’art chez les jeunes grâce au programme de mentorat « Je suis un ARTiste ». Copropriétaire et gérante d’une galerie et d’un studio d’art, elle siège aussi au comité de développement culturel de la Communauté rurale de Beaubassin-est et au comité de sauvegarde de l’Église historique de Barachois.

ANCRAGES

Revue acadienne de création littéraire

L’ensemble des activités de la revue depuis deux ans

La revue acadienne de création littéraire Ancrages a célébré son 15e anniversaire en 2019. Devenue un lieu de publication incontournable pour les auteur.e.s tant établis qu’en émergence, elle contribue activement à la scène littéraire du Nouveau-Brunswick par la diffusion de textes poétiques et narratifs inédits. Au cours des deux dernières années, elle a été très active, faisant paraître huit numéros sur son site Internet. Elle a également organisé plusieurs rendez-vous littéraires, dont Faire communauté / Creating Community / Wel-maw-Lukutiek, un spectacle regroupant 12 auteur.e.s du Nouveau-Brunswick qui a été présenté dans six régions du Nouveau-Brunswick.

Réjean Poirier

L’ensemble de son travail de production afin de faire rayonner la série de concerts Musique Saint-Joachim et le Chœur Louisbourg

Engagé depuis plus de 35 ans dans de nombreuses aventures artistiques, Réjean Poirier s’est distingué au cours des dernières années par ses efforts pour produire et faire rayonner la série de concerts Musique Saint-Joachim dans la Péninsule acadienne. Plusieurs artistes de renommée internationale y ont performé. Réjean a également produit l’album Chansons d’amour d’Acadie et de France du Chœur Louisbourg, dont il a aussi organisé le lancement. Il est d’ailleurs le directeur administratif de cet ensemble, seul chœur professionnel du Nouveau-Brunswick qui se consacre à la musique ancienne, tout en contribuant au développement du chant choral en Acadie.

Joanne LeBlanc-Skyrie

Photo: Nicolas Blouin

L’ensemble de son travail de promotion et de diffusion des arts

La vie culturelle le long du littoral qui s’étend de Shediac à Cap-Pelé ne serait pas la même sans l’engagement de Joanne LeBLanc-Skyrie. Agente de la Société culturelle Sud-Acadie depuis 2006, on lui doit de multiples initiatives et projets liés aux arts, notamment des expositions, un festival d’art public, des spectacles musicaux, un festival de cinéma acadien et des lectures publiques.

ANCRAGES

Revue acadienne de création littéraire

L’ensemble des activités de la revue depuis deux ans

La revue acadienne de création littéraire Ancrages a célébré son 15e anniversaire en 2019. Devenue un lieu de publication incontournable pour les auteur.e.s tant établis qu’en émergence, elle contribue activement à la scène littéraire du Nouveau-Brunswick par la diffusion de textes poétiques et narratifs inédits.

Réjean Poirier

L’ensemble de son travail de production afin de faire rayonner la série de concerts Musique Saint-Joachim et le Chœur Louisbourg

Engagé depuis plus de 35 ans dans de nombreuses aventures artistiques, Réjean Poirier s’est distingué au cours des dernières années par ses efforts pour produire et faire rayonner la série de concerts Musique Saint-Joachim dans la Péninsule acadienne. Réjean a également produit l’album Chansons d’amour d’Acadie et de France du Chœur Louisbourg, dont il a aussi organisé le lancement.